Harder than I thought

Hole in my heart

The thoughts all jumbled in my head are making me so very tired. I keep them inside wishing they had a way to escape, the prison they’re in. The empty-ness in my heart hurts so much. The void keeps growing and I feel it is swallowing me up.
Part of me refuses to give in and I try my best to maintain a semblance of normality. Yet this ugly temptation, softly whispering my name, luring me closer to darkness is showing itself more and more lately. The temptation to go in a dark cave and to never come out…

THIS IS NOT WHO I AM!!!

What am I to do? I am letting it invade my mind and invade my heart. I had read somewhere that accepting is also part of the journey. I accept and I hurt in every cell of my body. The kind of hurt that does not show from the outside, the insidious one, the quiet one; eating me up slowly one heartbeat at a time.

So, in refusal of letting myself follow this downward spiral, I am writing here today after a long time out. It feels raw and private, my blog seems an odd place to put private thoughts out. Writing here helps I am just realizing now that it has been two weeks, I did not post here. So letting those words out in the open is my attempt to bring myself back up to the surface.

Thank you for reading, hoping you understand…

****

Ces pensées toutes brouillées dans ma tête me fatiguent tellement . Je les garde à l’intérieur tout en souhaitant qu’elles puissent trouver un moyen d’échapper de la prison, où elles sont. Le vide dans mon cœur fait tellement mal. Ce vide ne cesse de croître et je pense qu’il me engloutit petit à petit. Une partie de moi refuse de céder et je fais de mon mieux pour maintenir un semblant de vie normale. Pourtant, la tentation existe, une tentation qui murmure doucement mon nom, me leurre et m’appelle pour me montrer  l’obscurité qui se rapproche de plus en plus de moi, ces derniers temps…me cacher tout au fond d’une cave profonde pour ne jamais en sortir…

MAIS CE N’EST PAS MOI!!!

Que dois-je faire? Je me laisse envahir l’esprit et le cœur. J’avais lu quelque part que l’acceptation fait également partie de ce voyage qu’on appelle la vie. Donc j’accepte tout en souffrant dans chaque cellule de mon corps, d’un genre de douleur qui ne se montre pas de l’extérieur, une douleur insidieuse, calme qui m’envahi lentement, petit à petit…un battement de cœur à la fois.

Mais,je refuse de me laisser engouffrer par cette spirale infernale, et c’est pour cela que j’écris aujourd’hui après une longue pause. c’est trés dur  et mon blog semble un d’endroit bizarre pour partager mes pensées privées. Pourtant écrire ici m’aide énormément donc je vous laisse lire ces mots en éspérant qu’ils m’aideront à refaire surface.

En souhaitant que vous comprenez …